Le projet

À travers eux est un projet co-construit avec un groupe d’enfants réfugiés dans le centre Fedasil de Rixensart en Belgique. L’objectif de ce projet est de donner la parole à ces enfants afin qu’ils puissent raconter leur histoire, parler de leur situation en Belgique, et ce sans que quelqu’un le fasse à leur place. Les enfants réfugiés sont des enfants avant d’être des réfugiés, avec une histoire, des besoins et des rêves. Il est important de leur permettre de grandir et s’épanouir dans un environnement sécurisé et accueillant, comme n’importe quel enfant.

Avec ce projet, nous voulons conscientiser les enfants du même âge sur le vécu des enfants réfugiés afin de favoriser leur intégration dans le système scolaire, qui constitue pour ces enfants un premier pas dans la société belge. L’objectif est également d’inciter à la réflexion vis-à vis des préjugés et des craintes qui influencent les comportements des enfants belges à l’égard des enfants migrants.

Le contexte

La migration est un phénomène qui existe depuis aussi longtemps que l’humanité. Mais de 2015 à 2016 l’Europe a assisté à une vague migratoire exponentielle. Depuis, le flux migratoire semble avoir diminué mais ne s’est pas arrêté pour autant, notamment pour des raisons de persécutions politique ou religieuse.

Les enfants comptent aussi parmi ces individus qui fuient leur pays. Non seulement ils font face à un véritable changement dans leur vie mais surtout aux dangers que cette migration forcée implique. Les conditions dans lesquelles les enfants sont entraînés malgré eux, ont un effet sur leur développement en tant qu’individu puisqu’elles risquent d’engendrer des traumatismes psychologiques. Confrontés à une nouvelle culture en arrivant en Belgique, ces enfants doivent évoluer dans des circonstances particulières.

L’intégration de ces enfants en Belgique a surtout lieu dans les écoles, au contact avec d’autres enfants belges et des professeurs. Ainsi, les comportements de ces personnes, influencés par les représentations biaisées des réfugiés compromettent l’intégration des enfants réfugiés au sein du cadre scolaire et donc dans la société belge.

Les ateliers

Nous avons mis en place une série d’ateliers médiatiques participatifs réalisés dans le centre d’accueil Fedasil de Rixensart avec un groupe d’enfants réfugiés âgés de 8 à 12 ans. Au fil des 6 ateliers, les enfants ont eu l’occasion d’explorer les médias tels que la photographie, la vidéo, le son, ainsi que les arts plastiques, et de réaliser chacun un petit carnet personnel dans lequel ils ont pu s’exprimer à travers ces pratiques médiatiques et artistiques.

L’objectif visé par ces ateliers était de mettre à disposition des enfants des outils et un espace leur permettant de s’exprimer sur qui ils sont, ce qu’ils vivent, ce qu’ils ressentent leurs rêves et besoins… à travers l’utilisation de différents médias tels que la photographie, le son, la vidéo et les arts plastiques..

L’exposition interactive

Les productions des enfants, ainsi que notre expérience avec eux,  ont permis d’alimenter une exposition interactive destinée aux enfants du  primaire du même âge en FWB.

Une exposition qui donne à voir et à entendre des histoires à travers des yeux d’enfants, où l’on explore la photographie, le son, la vidéo, les arts plastiques. Un espace au sein duquel chaque enfant est libre de s’exprimer… sur qui il est, sur ce qu’il vit, sur ce qu’il ressent, sur ce qu’il veut ! À travers eux, c’est tout ça : des personnalités, des rêves, une terre d’accueil, des besoins. C’est l’histoire d’un projet profondément humain, construit par et pour des enfants, c’est découvrir une réalité « à travers eux ». Une expérience immersive dans la vie, le parcours et les rêves d’enfants.